Nous nous retrouvons à 14 en ce vendredi soir. Un demi terrain et les lignes bleues en guise d’aire de jeu.

La météo annonçait des averses en soirée. Mais, que nenni pas d’eau ou si peu en cette douce soirée.

Un triumvirat répartit les joueurs avec 7 chasubles « Jaunes » et 7 autres couleurs.

Nous comptons deux invités : Diego (le petit frère de Micka) et Joël (un ami à moi)

 

Le début de rencontre est totalement dominé par les « chasublés » qui ouvrent le score par Paul puis, deuxième but par Thomas et bientôt troisième but par Daniel T. de la tête sur un bon centre. 3 à 0 à ce moment-là.

Pendant ce temps-là, les « Multicolores » se heurtent à une défense assez solide qui surtout ne panique pas.

Jacques « The Legend » finit par trouver le chemin des filets pour les « sans chasuble ».

3 buts à 1 mais, bientôt 4 à 1 quand Thomas bien lancé en profondeur, par votre conteur, prend de vitesse la défense adverse. 4 à 1 puis  5 à 1, quand sur une de mes rares montées, je profite d’appels divers pour m’ouvrir le chemin du but. Je tire et ,dans un réflexe, Romain stoppe le ballon du bras. But accordé d’office mais, j’aurai préféré voir le ballon rentrer tout simplement car le tir partait bien.

Cette domination au score est tempérée par Jacques qui inscrit son deuxième but.

Qui disait que Jacques ne marquait pas ?

Ce 2ème but permet à son équipe de se maintenir à flot et d’y croire encore.

5-2 à ce moment-là avec un but de Régis bientôt pour revenir à 5-3.

Diego, un des guests du soir, marque même le but du 5 à 4.

Suspens et espérance. Les « Jaunes » réussissent avant la mi-temps un 6ème but :toujours par Thomas.

6 buts à 4 à la pause avec des demandes de changement afin d’équilibrer les équipes.

Mais, finalement, on repart dans les mêmes configurations.

 

Pendant la pause, je pars chercher mon stylo et mon papier afin de ne pas perdre le fil des 10 buteurs de la première mi-temps. Je reviens sur le terrain alors que le jeu a repris et que suite à un corner, Styve inscrit un but en lob.

Je n’étais pas là pour défendre sur lui mais, bon… Avec des scies, on découperait des arbres.

6 buts à 5 avec espoir et score serré. Espoir de courte durée car les « Jaunes » se réveillent.

Paul marque son deuxième but de la soirée pour redonner une avance de 2 buts. 7 à 5 pour les « chasublés ».

Thomas inscrit 2 buts de rang pour donner un score de 9 à 5. Les « sans chasuble » semblent complètement submergés.

Spéciale dédicace pour Jo : complètement, cela veut dire beaucoup ?

Heureusement, Styve roule sur le ballon après avoir été accroché dans la surface. Il tire lui-même le pénalty qu’il voulait tirer depuis des semaines. 9 à 6 désormais.

Puis,… 10 à 6 bientôt pour les « Jaunes » quand … je ne sais pas qui inscrit le dixième but.

S’en est trop. Je me sacrifie pour changer de camp. Et non de « quand ». Cela ne voudrait pas dire grand-chose dans ce contexte et non con de texte (quoique ?) 

Renforcement de la ligne défensive des « Multicolores » avec du Goliath, du poids, de l’expérience au mètre carré.

Pensez donc, Régis, Romain et moi-même. Cela fait quelques heures de football au compteur.

Solidité au programme. Enfin, en principe.

Il faut que les « sans chasuble » se réveillent en attaque. Car en défense, c’est solide.

Quelques belles occasions se succèdent notamment pour Esteban ou Marco Vent Bastien.

Notre compère Bastien réussit un exploit digne de passer en boucle sur U Tube ou à Téléfoot dans la rubrique « fast foot » dans la thématique : « caviars et boulettes ». Plutôt d’ailleurs dans la rubrique : « boulettes ».

En effet, seul devant le but vide, il réussit l’exploit de pousser le ballon sur le poteau de droite et de lui-même faire tomber le poteau de gauche.

But impossible à manquer même pour une grand-mère en déambulateur. Et pourtant…

Franchement, c’était hilarant. Impossible de ne pas rigoler devant une telle action. Incroyable !!

Un copain lance un « faut aller voir l’opthalmo ! ». Pourquoi l’opthalmo, c’est pour les pieds ?

Loin de l’abattre, le bougre, voilà notre Esteban qui se transforme en Vent Bastien.

Tir puissant et précis en face des buts. 10 à 7. Notre Esteban lève les bras, fier de sa réussite.

Gonflé à bloc et prêt à montrer qu’il n’est pas si mauvais que cela. Confirmation de la révolte quand il récidive quelques instants après. Tir puissant et précis. Pourquoi personne ne lui a dit cela avant. Avce tout ce qu’il a manqué les  « multicolores » seraient devant…

10 à 8 désormais au score.

Quelques occasions encore pour les « sans chasuble » quand , dans le même temps, la défense repousse, intercepte, annihile toute les offensives adverses.

Cependant, une ultime offensive des « Jaunes » trouve enfin le chemin du but.

C’est Daniel Running Man qui marque. Son tir trouve le poteau. Le ballon marque un temps d’hésitation. Je rentre ? Je rentre pas ? Puis, finalement termine dans le but. Fin du match sur ce score de 11 à 8.

 

Nos Guests auront été dans le coup avec un petit plus pour Jo qui a joué sobrement et efficacement.

Et puis, le sursaut de Marco Vent Bastien nous a fait plaisir après nous avoir fait tant rire.

L’opposition se termine ensuite par une douche méritée et bienvenue puis, se poursuit par le verre de l’amitié au club house.

Sans doute, pas assez de monde pour vendredi prochain pour jouer.

Pensez à répondre au Doddle qui ne manquera pas d’arriver cette semaine.

Pour ma part, à dans 15 jours. Tchao les poteaux !

Bonne quinzaine à tous.