« Halloween et le retour des Multicolores :

En pleines vacances scolaires, le sondage préalable laisse à penser que nous serons assez nombreux pour jouer en ce vendredi veille de Toussaint.

C’est le cas avec 15 joueurs présents par cette superbe soirée d’automne.

Oui, j’ai bien dit d’automne même si la température fait plutôt penser au Printemps.

C’est Daniel M. qui répartit les joueurs sur un mal entendu.

Il pense que nous sommes 16 et que 7 chasubles jaunes et 8 « sans chasuble » cela donne 16.

A ce niveau là, il est évident que l’on ne peut plus rien faire pour lui.

Un moment de flottement avant le démarrage car cela semble pouvoir être compliqué d’être au niveau pour les « chasublés ».

 

L’opposition commence avec un manque de réalisme qui va accompagner les « Multicolores » tout au long de la soirée.

Les « Jaunes », moins nombreux, sont mieux organisés et coupent les trajectoires de quasi tous les ballons.

Ainsi, ce sont les « chasublés » qui vont dominer largement et concrétiser au niveau du panneau d’affichage fictif.

1à 0 par Cris Patata, 2 à 0 par Cris, 3 à 0 par Cris Patata et 4 à 0 par Cris.

Score à la mi-temps.

Pendant ce temps-là, les « sans chasuble » vont manquer un nombre important d’occasions. Des frappes à côté.

Des frappes au dessus. Des frappes sur les poteaux.

Stéphane va manquer quelques ballons qui auraient mérité un meilleur sort.

Bastien, Romain, Jacques, entre autres, se montrent vraiment imprécis.

Le conciliabule de la mi-temps sert à conforter Bastien dans un changement de comportement et de positionnement à adopter.

C’est aussi l’occasion pour les « Multicolores » de revoir leur organisation.

Certains découvrent, à ce moment-là, qu’ils sont un de plus que les « Jaunes ».

C’est dire comme cela ne s’est pas vu.

 

Le départ de la seconde période laisse à penser que les « Jaunes » vont souffrir et payer leur infériorité numérique.

Jacques « The Legend » marque sur corner avec une belle reprise sous la barre.

Ce même Jacques va inscrire le second but de son équipe par un tir rapide à ras de terre.

4 à 2 après 10 minutes de jeu.

Les occasions se multiplient sur les deux buts.

C’est, sans doute, le tournant de l’opposition.

Celui qui va marquer va gagner. Cela semble évident.

Ainsi, après de nombreuses occasions manquées de part et d’autre, Paul inscrit le but du break qui peut s’avérer décisif.

5 à 2 à ce moment-là.

Coup de massue, cette fois définitif, quand Jérémie inscrit le but du 6 à 2.

Moment de relâchement ensuite, la victoire semblant acquise, quand Johan marque par un tir imparable sous la barre.

Je dois avouer que j’ai baisser la tête, vue la soudaineté du tir, afin de m’assurer de ne pas être sur la trajectoire du ballon.

La marque est donc de 6 à 3.

Enfin, Bastien clôt la soirée en inscrivant un but sur un plat du pied. La passe de Jacques est décisive.

Le but était immanquable et pas manqué. 6 buts à 4 au final.

Soulagement pour Bastien qui est récompensé pour son changement de jeu de la seconde période.

Auparavant, « Esteban » nous avait gratifié de toupies aussi esthétiques qu’inefficaces.

 

La douche est fort appréciée.

La discussion post match tourne autour du prochain repas et est agrémentée par les blagues à 30 centimes d’euro (2 balles environ) de Bastien et aussi de Franck.  

Un sondage sera fait aussi pour la présence des joueurs vendredi soir prochain.

Comme il y a un long week-end possible, il est probable que certains en profitent pour partir.

Pensez à répondre à Régis.

Bonne semaine à tous.